L’Union européenne a accordé à l’ISMI (Institut de sécurité maritime interrégional) un budget de 1,5 million d’euros pour financer un cycle de formations baptisé « FORMAR » et visant à renforcer les capacités des pays de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) en matière de lutte contre l’insécurité maritime. Le programme FORMAR va permettre à l’ISMI de former des professionnels civils et militaires au cours de 16 sessions de formation.

A l’occasion de l’ouverture de sa première formation le lundi 25 janvier 2021, une cérémonie a marqué officiellement le lancement du programme FORMAR en présence du directeur de cabinet du ministre des Affaires maritimes, Monsieur Benjamin Soro Dofangui, du Secrétaire permanent du Comité interministériel de l’action de l’Etat en mer, Monsieur Abroulaye Fofana, et du représentant l’Union européenne, Monsieur Michel Laloge.

Monsieur Soro Dofangui a souligné que le projet FORMAR contribuera à améliorer les stratégies de gouvernance en matière maritime afin que la CEDEAO atteigne les objectifs fixés par l’OMI (Organisation maritime internationale) : sécurité, sûreté et efficacité de la navigation sur des océans propres. Le projet participe également au développement et à la durabilité de l’économie bleue.

Monsieur Michel Laloge a félicité l’ISMI, chargé d’assurer la coordination du projet, pour la richesse des formations proposées, alliant théorie et pratique et couvrant de nombreux sujets : du régime pénal à la maintenance de bateaux, en passant par l’inspection des pêches et le blanchiment d’argent. La coopération française appuie ce nouveau projet.

La première formation du projet FORMAR s’est déroulée du 25 au 29 janvier 2021. Elle avait pour thème la « répression des infractions commises en mer : piraterie maritime, vol à main armée, immigration illégale, narcotrafic et pêche INN » et a rassemblé 22 magistrats et avocats des pays de la CEDEAO.

I

L’Union européenne a accordé à l’ISMI (Institut de sécurité maritime interrégional) un budget de 1,5 million d’euros pour financer un cycle de formations baptisé « FORMAR » et visant à renforcer les capacités des pays de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) en matière de lutte contre l’insécurité maritime. Le programme FORMAR va permettre à l’ISMI de former des professionnels civils et militaires au cours de 16 sessions de formation.

A l’occasion de l’ouverture de sa première formation le lundi 25 janvier 2021, une cérémonie a marqué officiellement le lancement du programme FORMAR en présence du directeur de cabinet du ministre des Affaires maritimes, Monsieur Benjamin Soro Dofangui, du Secrétaire permanent du Comité interministériel de l’action de l’Etat en mer, Monsieur Abroulaye Fofana, et du représentant l’Union européenne, Monsieur Michel Laloge.

Monsieur Soro Dofangui a souligné que le projet FORMAR contribuera à améliorer les stratégies de gouvernance en matière maritime afin que la CEDEAO atteigne les objectifs fixés par l’OMI (Organisation maritime internationale) : sécurité, sûreté et efficacité de la navigation sur des océans propres. Le projet participe également au développement et à la durabilité de l’économie bleue.

Monsieur Michel Laloge a félicité l’ISMI, chargé d’assurer la coordination du projet, pour la richesse des formations proposées, alliant théorie et pratique et couvrant de nombreux sujets : du régime pénal à la maintenance de bateaux, en passant par l’inspection des pêches et le blanchiment d’argent. La coopération française appuie ce nouveau projet.

La première formation du projet FORMAR s’est déroulée du 25 au 29 janvier 2021. Elle avait pour thème la « répression des infractions commises en mer : piraterie maritime, vol à main armée, immigration illégale, narcotrafic et pêche INN » et a rassemblé 22 magistrats et avocats des pays de la CEDEAO.

Copyright © 2019 vrairapfrancais |Site réalisé par SDC Communication